Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 12:59

Robert Redeker s'attaque aux propos de Marion Cotillard. L'analyse complète du texte.
 
 
 
 
Présentation du personnage :

Robert Redeker se présente comme philosophe, mais semble plus être un écrivain raté dénué de toute culture, qu'un philosophe.


 
Ses traités de philosophie, sous couvert de paraître en droite ligne de talents qui sont reconnus, eux, comme ceux de JJ Rousseau, apparaissent plutôt creux et sont souvent des prétextes pour faire passer des idées anti-islamiques et fascistes.
 
 
 
Les présentations sont faites. Je vais maintenant pouvoir aborder un texte de ce prétendu philosophe où on peut le voir fervent défenseur irréfléchis de la théorie officielle des attentats du World Trade Center, texte dans lequel il ne semble pas être très doué pour faire travailler ses neurones.
 
 
Vous pouvez aller consulter le texte abordé dans les lignes qui suivent à l'adresse:
http://robertredeker.fr/mccotillardcomplots.html

Miroir:
http://excento.1s.fr/DOCS/redeker-lemonde.pdf
 
Il s'agit d'un article sur lemonde.fr, dans la section opinion, rédigé par le soi-disant philosophe, et mis en ligne le 29 mars 2008.
 
Il utilise une méthode de discrédit connue : la discrimination d'idées.
 
 


 
 
Tout d'abord, l'article en question voudrait faire passer la belle actrice pour une réelle idiote :
(les propos d'une) "[..] insondable sottise [..]", "Ces divagations [...]", "[...] vision délirante [...]"
 


 
Plus loin dans l'article on peut aussi voir une démonstration rédigée, dont la logique échappe à toute rationalité.

Un paragraphe entier vise à démontrer par le biais d'une magie obscure, que ceux qui se posent des questions sur la véracité de la version officielle sont :
 
- Des aliénés: citation: "un usage dément"
- Des anti-américains : pour lui ce sont des gens qui pensent systématiquement que "Cette fable profite aux américains"
- Des antisémites.  Ainsi il emploie: "ces métaphores du juif" pour désigner des ennemis que se créent les gens qui se posent des questions.

 
 


 
Une autre formule à noter : "la théorie du complot est l'un des viscères réparés, renouvelés, du ventre d'où est sortie jadis la bête"
 
 
Une formule qui veut faire peur et qui semble dénoter une certaine attitude fasciste. Pour moi, la formule fait prétentieuse dans le sens ou sa construction est légèrement complexe et pas très précise. Toujours pour moi, elle est volontairement difficile à comprendre.
 
Littéralement, cela veut dire que la théorie du complot et d'autres choses, sont semblables à ce qui a donné naissance au démon par le passé. Vous avez l'impression que cela ne veut toujours rien dire? C'est normal. C'est une phrase construite volontairement pour inclure le démon d'une façon un peu vague et qui ne veut rien dire.
 
 




 
Pour aller plus loin, penchons-nous sur le plan du texte, assez difficile à établir, car les idées sont imprécises:
 
 
Introduction:
- Critique de Mlle Cotillard tout en rappelant les évènements, et enchaînement sur l'analyse qui va suivre.
 
 
 
Début de l'analyse :
(ça me fait mal d'écrire le mot "analyse" pour un texte comme ça).
 
 
- Explication de la théorie du complot en utilisant la méthode de l'exagération. (Première attaque, basée sur le fait de chercher une théorie occulte)
 
- Donner une explication péjorative sur le fait de réfléchir sur ces sujet : L'usage dément du principe du doute.

- Contredire l'explication donnée par la négation généralisée, c'est en fait une recherche de la vérité cachée derrière tout ce qu'on nous a appris (erreur scolaire classique, il y a confusion entre opposition et subtilité) a noter que la dernière phrase est un tout petit peu hors sujet dans cette partie: "[...] mis en exergue au titre de preuves"
 

 
Transition : l'explication c'est le négationnisme (ça s'appelle une extrapolation, l'auteur n'a pas justifié cette idée, mais il la déduit tout de même).
 
 
- Faire croire que les partisans des théories sont narcissiques. Le théoricien en herbe a l'impression de s'élever au dessus de l'élite (Cela permet d'inventer une explication de cette recherche de théorie, et de personnaliser à loisir le théoricien; et le narcissisme, c'est facile, c'est un comportement que M. Redeker connaît bien)
 
- Le fantasme de la manipulation occulte (brodage autour du sujet), a noter que la dernière phrase est non fondée et cette fois, complètement hors sujet : "l'absence de preuves [...]".
 
- La théorie inventée a pour but de dénoncer des manipulateurs (partie inutile en apparence, mais qui a pour but d'incorporer le mot sacré : "juif", le moyen de l'évoquer est fallacieux, mais cela importe peu à M. Redeker).
 
 
Conclusion:
Faire des comparaisons avec le diable d'une façon ou d'une autre (c'est ce qu'on appelle "diaboliser", parce que le diable fait peur).
 
 
 
 
 
Vous remarquerez que tout au long du texte, les théories et les théoriciens sont fortement critiqués et sans explication. Car la difficulté sans doute réelle à trouver des explications par des arguments concrets est ici utilisée comme un but: donner l'impression que cela ne vaut pas la peine de s'abaisser à expliquer. Et l'auteur essaie, tant bien que mal, de renverser la situation en affirmant unilatéralement, et à plusieurs reprises, que ce sont les théoriciens qui affirment sans preuve.
 
 
Vous remarquerez également que la construction du texte, sous son apparente difficulté est très classique.
 
Vous remarquerez aussi que l'on comprend mieux le but du texte après avoir fait le plan. De toutes évidences, M. Redeker a fait un brouillon de plan, puis s'est lancé dans l'écriture du texte, sans trop savoir comment le remplir, comme si on lui avait donné un sujet de rédaction. On dirait également qu'on lui a fixé des mots et des expressions à incorporer au texte.


Une autre remarque assez importante : l'explication donnée est le négationnisme. M. Redeker ne doit pas trop savoir ce que signifie le mot. Au départ, il était employé pour désigner le fait de nier les génocides nazis. Par extrapolation, il est utilisé pour nier tout crime contre l'humanité. L'attitude de M. Redeker correspond donc mieux à une attitude négationniste que l'attitude des personnages qu'il décrit : Il nie les faits en bloc, sans argument.

 
 


 
Sentiments à la lecture du texte:

-Il y a un discrédit total du fait de chercher une théorie.
-On fait croire que toutes les théories sont pareil et il est choisit pour exemple des théories non fondées (cette méthode à un nom : "tout mettre dans le même sac").
-On a un sentiment de "chasse aux sorcières" par le fait de catégoriser de négationnisme, d'antisémitisme, et de démoniaque.
 
 



Zoom sur une des techniques employées dans le texte pour expliquer fallacieusement l'antisémitisme:
 
Citation:
"Cette théorie dénonce aussi les manipulateurs. [...] Généralement ce sont les juifs. La négation du caractère terroriste des événements du 11-Septembre voit les juifs (appelés américano-sionistes) derrière la manipulation. Nier l'événement du 11-Septembre, c'est affirmer la culpabilité américano-sioniste. Avec des variantes connues - la banque, l'argent apatride -, ces métaphores du juif."
Fin de citation.
 
 
L'auteur annonce sans justification de lien avec les propos, qu'en général les ennemis choisis sont les juifs, il en déduit que ceux qui nient les attentats veulent affirmer que ce sont les juifs les vrais coupables, et il en reparle avec l'explication que dès que l'on avance que la cause de quelque chose est l'argent, c'est que l'on est antisémite.
 
Le fait d'en reparler trois fois après avoir fait croire qu'on a donné une raison, est une tentative de bluff pour faire oublier que l'on n'a pas donné d'explication réelle et plausible.
 
 
 
 
 
 
Le néologisme suivant est amusant:
L'autodésignée "théorie du complot" se ramène à la vision délirante selon laquelle la réalité,... [blablabla]
 
 
Parlons plutôt de l'auto-désigné philosophe, qui s'auto-proclame héritier de René Descartes et de Jean-Jacques Rousseau et qui pourtant semble s'auto-riser à accepter n'importe quelle idée reçue (ceci est, en effet, contraire à la philosophie):
 
 
 
 
 
 
Sources:
http://www.20minutes.fr/article/111437/Toulouse-Le-texte-de-Robert-Redeker-qui-fait-polemique.php

Un professeur de philosophie menacé de mort pour une tribune sur l'islam:
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=960308&clef=ARC-TRK-G_01
 
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Redeker
 
 
 
 
Le texte cité s'attaque ouvertement à l'Islam. Pour lui, Robert Redeker, l'Islam serait la cause de multiples maux.
 
 
Car ce personnage à la tête enflée ne se contente pas de critiquer l'intégrisme, il critique carrément l'Islam depuis ses origines jusqu'à ce que cette religion représente actuellement! Car le problème est bien là : Il met sans aucun scrupule les musulmans et les musulmans extrémistes dans le même panier. Et il crache sans vergogne sa haine de la vie sur ces boucs émissaires. Mais "Pardonnez-lui, il ne sait pas ce qu'il fait", comme on pourrait dire dans la religion catholique. En lisant ses textes, on a en effet, plus l'impression que c'est un esprit dérangé que dangereux.

Robert Redeker fait l'apologie du catholicisme et traine dans la boue la religion musulmane. Il a sans doute oublié tous les épisodes peu glorieux du catholicisme, et pourtant ils sont nombreux! Tous les massacres occasionnés par les croisades (surtout les premières), les massacres de la Saint Barthélémy, toute la période de l'inquisition, ainsi que toutes les éxécutions de "possédés par le démon" ou de "sorcières", tous les les chats et les toutes les chouettes cloués sur les portes, car on les prenait pour des bêtes démoniaques... Tous les Africains, tous les habitants des iles, tous les précolombiens que l'on prenait pour des sous-hommes et que l'on a torturé afin qu'ils se convertissent au christianisme... etc.  La liste est longue!
 
 
Suite aux diffusions de ces textes, racistes, mais surtout contre la religion musulmane et contre le prophète Mahomet, il a été condamné à mort par des intégristes. Ce contre quoi l'opinion publique s'est émue et s'est un peu révoltée. Mais à la lecture de morceaux de textes, l'énervement des musulmans est totalement compréhensible, mais bien sûr, je ne cautionnerai jamais ces menaces de mort. Je serais plutôt pour le discrédit total de ce genre de personnage qui n'est pas vraiment une fierté pour la France, pays des droits de l'homme!
 
 
 
Quand on veut accuser des gens d'antisémitisme, il ne faut pas être raciste soi-même!
 
 
 
 
BolT1024
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pcnote 03/06/2008 03:31

belle analyse