Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 20:59

Paroles.net n'était déjà plus accessible depuis quelques mois. Maintenant on peut voir sur toutes les pages:


"L'accès aux Paroles de Chansons est totalement suspendu depuis le 28/10/2008 suite à une requête auprès du tribunal de la CSDEM au vu des articles L122-4 et L335-3 du Code de la Propriété Intellectuelle."



Le site internet de la CSDEM est pourtant sur SPIP. La CSDEM devrait donc être partisane de la liberté.

Mais rien qu'aller sur la page du site de la CSDM fait peur. Sur la première page on se gargarise avec la condamnation de miditext.com. Le terme "pirate" est utilisé. Attention! La comparaison avec le braquage de banque ne va pas tarder!



La CSDEM (Chambre syndicale des éditeurs de musique) avait, dit-on sur 20minutes.fr, demandé depuis longtemps aux responsables de paroles.net de cesser leurs agissements illicites. Car, ce qui n'arrange pas la violation de la loi est que paroles.net se rémunérait de la mise en ligne des paroles par l'intermédiaire de la publicité.

Bref: Coupable!


Il faut simplement espérer que d'autres exemples de ce genre ne vont pas suivre, car sinon, la vie sera bien morne sans la possibilité d'aller chantonner nos chansons préférées, et tenter d'apprendre les paroles par coeur!

Est-ce que la mise en ligne gratuite de paroles de chansons pourrait tout de même être tolérée en France? Si on en tire pas profit? La CSDEM déclare ne pas être opposé, mais il faut reverser une compensation aux auteurs. BREF, CA VEUT DIRE NON C'EST INTERDIT!!!

Quel mal y a-t-il à cela? En quoi donc, le fait de permettre aux gens d'aller lire les paroles des chansons qu'ils aiment est-il condamnable? En quoi donc est-ce que cela vole quelqu'un??


DADVSI, SACEM, CSDEM, HADOPI!! C'est Fahrenheit 451! Vivre est interdit ici bas!


Car l'argent appel l'argent. Bientôt, il faudra payer l'air que l'on respire.




BolT1024

Partager cet article

Repost 0

commentaires