Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 16:23

Voici quelques notes concernant des commandes GNU/Linux accumulées depuis mes débuts sur ce système.
(maj 20/01/2008) (ajout 13/07/2011)

Visualiser les données des capteurs de la carte-mère:

sensors (nécessite le package lm-sensors)

 

pour avoir les messages précédents du système:
dmesg
les autres messages du système sont contenus dans:
/var/log

Afficher le UUID:
sudo vol_id -u /dev/sda1

Cloner un disque sous linux, c'est facile!
dd if=/dev/hd<DISQUE source> of=/dev/<DISQUE dest>
(Il faut que le disque de destination ait une taille identique ou plus importante que le disque source)

En root (ou sudo)
blkid : affiche les partitions du système, le type de système de fichier et le UUID.

après lancement d'un process,
Ctrl Z : met le process en pause et redonne la main, puis:
bg : met le process en arrière plan.

jed /etc/network/interfaces

contenu du fichier :

auto lo
iface lo inet loopback
#The primary........
auto eth0
iface eth0 inet static
address 192.168...
netmask 255.25...
gateway 192.168....


Vérification d'une partition :
fsck.ext2 /dev/sda2
fsck.ext3 /dev/sda2
fsck.reiserfs /dev/sda2
fsck.msdos /dev/sda2
ntfsfix      (sous knoppix)
testdisk

Prendre la ligne qui convient, modifier le chemin de la partition en conséquence.
ajouter l'option "-p" demande la réparation automatique.


sudo swapoff /dev/sda6
sudo swapon /dev/sda6
désactive et active la poartition d'échange. (utile pour un repartitionnement sous knoppix).


installer un paquet debian:
dpkg -i xxxxx.deb
pour installer les dépendances du paquet:
apt-get -f install
nettoyer les fichiers temporaires de apt-get:
apt-get clean
apt-get autoclean

 

lorsqu'il manque une clé après un apt-get update:

sudo apt-key adv --keyserver keyserver.ubuntu.com --recv-keys D0AFF968
remplacer la clé (D0AFF968) par celle vue dans le message d'erreur

 

 

Logiciel d'administration à distance (http) même si le serveur n'a pas d'interface graphique!
webmin

logiciel de sauvegarde (ligne de commandes):
bacula

paquet utile pour lecture des infos CDDB :
libcddb-get-perl


lister les processus:
ps

pour lister tous les processus :
ps -A

Pour lister les processus qui correspondent à la commande "firefox-bin" (éxécutable de Firefox):
ps -C firefox-bin

Autre manière de filtrer un process:
ps -A |grep firefox

Tuer un process:
kill NuméroDuProcess
pkill NomDuProcess

Tuer un process zombie:
kill -9 NuméroDuProcess
pkill -9 NomDuProcess

ifconfig : affiche les configurations ip
iwconfig : affiche les configurations wifi


Pour lancer une application au démarrage de la Kde:
cd /home/Utilisateur/.kde/Autostart

Pour faire un lien
ln -s /Chemin/programme programme


#apt-get install debian-archive-keyring
Pour la gestion des clés des sources.


deb http://fr.packages.medibuntu.org/ feisty free non-free

clé pour medibuntu :
wget -q http://fr.packages.medibuntu.org/medibuntu-key.gpg -O- | sudo apt-key add -

source.list pour ubuntu :
http://doc.ubuntu-fr.org/sources.list

aide (formidablement bien conçue) pour ubuntu :
http://doc.ubuntu-fr.org/

WOL (wake on lan) pour réveiller un ordinateur à distance:
etherwake -i [périphérique-réseau] [mac adress]
exemple :
sudo etherwake -i eth1 00:0B:CD:3B:92:F7
(il faut avoir le paquet "etherwake" installé)

gksu "commande"
comme sudo, éxécute une commande en administrateur, mais ouvre une fenêtre pour le mot de passe.

Quelques commandes en terminal ou en invite de commande :


halt :                         Arrêter le système, en root uniquement
shutdown -h now :    Arrêter le système, en root uniquement
[Ctrl Alt Suppr]  arrête le système quand on est en terminal, pour le mode graphique, ça dépend des réglages.

passwd : Commande qu'un utilisateur doit taper pour changer son mot de passe. Autre usage : passwd [NomDuUser] (en superutilisateur)

adduser : pour créer un utilisateur
groupadd : pour créer un groupe (un groupe d'utilisateurs)

startx : pour lancer à la main l'interface graphique

xconfig : configurer l'interface graphique (pas toutes les distrib)

mount /dev/hdb1 /mnt/hdb1   :   monte le périphérique "hdb1" sur /mnt/hdb1 (en su)

netconfig : configurer le réseau.

netcardconfig : configuration de la carte réseau (distrib?)


Fichiers de configuration du système :

/etc/lilo.conf   fichier de configuration de LILO (système de démarrage)

/boot/grub/menu.lst : fichier de configuration de GRUB (système de démarrage)

/etc/fstab : configuration du montage des disques. On peut faire monter des disque au démarrage, et on définit le montage en user.


tar -zxf   [package] .tar.gz
décompresse le fichier TAR


Installer un paquet :

1) en user ou root
./configure

2) en root :
./make

3) en root :
make install


uname -r     : donne la version du kernel, le noyau Linux
cat /etc/issue   : affiche la version de Ubuntu



Package avec quelques thèmes et économiseurs d'écrans :

kdeartwork : pour kde. plusieurs versions. Les économiseurs d'écrans, sont en général assez simples.

rss-glx : économiseurs d'écran en open-gl (3D). Magnifiques! Mais il faut avoir une carte graphique 3d et gérée en 3d par xwindow

xlockmore

xscreensaver : gestionnaire d'économiseurs d'écrans. Package indépendant du type d'interface graphique que vous utilisez. Si vous avez installé une interface basique sans la gestion des économiseurs d'écrans, vous pouvez installer celui-là.

xscreensaver-command -prefs

xset s off
xset -dpmsd

cmatrix  : éco d'écran pour le mode terminal (je sais pas comment le faire marcher au bout d'un certain temps, je sais juste le lancer à la main. essayer des variations de la commande ci-dessous et tester)

setterm -powersave off  (écran de veille du terminal : off)


charger une partition en / (pour le terminal en cours uniquement) (seulement utile dans certains cas)
chroot /mnt/hda1 /bin/bash


Réinstaller Grub (en cas de de crash mbr) :
Il faut monter la partition ou se trouve /boot en écriture (commandes en root)
Brancher le disque dur sur un autre ordinateur sous linux, ou depuis une distribution live-cd, par exemple la knoppix.
Monter ensuite la partition (dans l'exemple plus bas: hda1), puis lancer l'installation de grub.

mount /dev/hda1 /mnt/hda1
grub-install /dev/hda --root-directory=/mnt/hda1 --recheck

Petit mémo:
Ligne pour démarrer windows (dans /boot/grub/menu.lst )
title           Windaube XP
root            (hd0,2)
makeactive
chainloader     +1



Installer Lilo :

/sbin/lilo     <-`

Fichier conf de lilo :
/etc/lilo.conf

après modif de lilo.conf, il faut éxécuter /sbin/lilo


si vous avez le message d'erreur :
Warning : terminal is not fully fonctional
=> installer le package "ncurses"


service dm stop
service dm start
=> pour arrêter, démarrer l'interface graphique
(sous mandriva - redhat - fedora ...)



keymap fr   : passer le clavier en français (n'est pas conservé au démarrage suivant)
loadkeys fr

/etc/sysconfig/keyboard
dpkg-reconfigure locales

/etc/init.d/rcS   : fichier de démarrage

mc : midnight commander. Un gestionnaire de fichier en mode texte



NTP : protocole standard de synchronisation horaire.

Ex d'install de Synchro Horaire au démarrage:
Dans un fichier texte et le rendre exécutable:

#!/bin/sh  /SHELL=/bin/sh
ntpdate ntp.tuxfamily.net

(fichier à coller dans /etc/cron.d)
(il m'a semblé que l'en-tête de fichier était nécessaire à certains noyaux pour pouvoir exécuter un fichier avec son nom, sans avoir besoin de la commande "sh [fichier]". A confirmer).



Usb : Pour faire un montage à la main, un périphérique usb avec de la mémoire se trouve souvent : /dev/sda1       parfois :  /dev/sda    cela dépend du périphérique.


ksysguard : gestionnaire de processus pour KDE

Processus :
ps  (ou ps -all pour toutes les informations) : Liste les processus
kill [num de process] : Tue le numéro de processus
pkill [nom du process]


Commandes de "base" :


free -m  :
 Connaitre la taille de la mémoire vive, la taille du swap et l'espace disponible

df  
: connaitre l'espace disponible sur les volumes (disque durs, clé usb, lecteurs réseaux...)

pwd
: donne le chemin ou on se trouve


mv : déplacer/renommer un fichier ou répertoire (attention, pas "move" comme sous dos)

cp : copier (attention, pas "copy" comme sous dos

rm : effacer un fichier ou répertoire (attention pas "del" comme sous dos)
pour effacer un répertoire : rm -r

chown : change le propriétaire du fichier ou répertoire
chown USER:GROUPE FICHIER : change le propriétaire du fichier "FICHIER"

chmod : change les permissions
chmod 744 FICHIER : change les droits d'un fichier
chmod +x FICHIER : ajoute les droits d'éxécution à au fichier

 

umask : affiche le masque de l'utilisateur actif (masque utilisé pour les créations de fichiers et de dossier)

umask -S  : affiche une correspondance du masque

umask (masque) : change le masque, mais n'est valable que pour la session en cours.

pour changer le masque définitivement: modifier le fichier /etc/profile

pour changer le masque au niveau utilisateur: il est possible de modifier un fichier du profil, par exemple : .bash_profile

 

 

passwd : changer son mot de passe
passwd User : changer le mot de passe de User


echo $PATH   : affiche les chemins de recherche par défaut

la commande "alias", sans paramètres liste les alias existants.

créer un alias pour que la commande ll éxécute: ls - la :
rajouter les commandes alias dans le fichier
~/.bashrc (ou ~/.bash_profile ou /etc/profile, ou /etc/bachrc, y aller avec vi)

lignes à rajouter :
alias ls='ls --color=auto'
alias ll='ls -l'
alias la='ls -lA'
alias l='ls -CF'


alsaconf : configuration automatique de la carte son (normalement tte distrib)
sndconfig : config auto de la carte son (RedHat et assimilé uniquement)

GPM : driver de souris en invite de commande :
gpm -m /dev/mouse -t imps2
       (ou)                      ps2


netconfig : configurer le réseau.

netcardconfig : configuration de la carte réseau (distrib?)

Reconfigurer affichage :
#dpkg-reconfigure xserver-xfree86
#X -configure

xdebconfigurator (package)


Enable DMA :
lecture info : hdparm /dev/hda
enable : hdparm -d1 /dev/hda
configuration hdparm : vi /etc/hdparm.conf



Effacer mbr (/dev/hdc) sous Linux:
dd if=/dev/zero of=/dev/hdc bs=446 count=1

Attention : Si on tape 512 à la place de 446, on efface alors 512 blocs et donc la table des partitions.

Infos sur mbr : http://jc.michel.free.fr/linux/mbr.php

446 octets    Programme de BOOT
16 octets    Descripteur de la première partition principale
16 octets    Descripteur de la seconde partition principale
16 octets    Descripteur de la troisième partition principale
16 octets    Descripteur de la quatrième partition principale
2 octets    Signature indiquant qu?il s?agit d?un secteur BOOT : 0x55 0xAA


Commande pour copier l'image d'un disquette sur une disquette (format img):
dd if=/tmp/fdos1440.img of=/dev/fd0


Topic pour installer XGL sur Ubuntu:
http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=27756



Convertir des fichiers MP3 en OGG:
lame --verbose --decode input.mp3 - | oggenc -b 192 -o output.ogg -


Convertir des fichiers MPC en MP3:
lien : http://www.aide-ubuntu.com/Convertir-des-fichiers-audio-MPC
Télécharger mppdec
placer le fichier dans /usr/bin  (en root)

script (à nommer par exemple mpc2mp3, et à placer dans /usr/bin):

#!/bin/bash
# convertir les mpc en mp3
# extension d'entree
ext_in="mpc"
# extension de sortie
ext_out="mp3"
for i in *.$ext_in
do
name=`echo $i | sed s/".mpc"//`
mppdec "$name"."$ext_in" --wav "$name".wav
lame --preset extreme "$name".wav "$name"."$ext_out"
rm "$name".wav
done

 

il suffit ensuite de se placer dans le répertoire ou l'on veut convertir les mpc en mp3 et lancer mpc2mp3 en ligne de commandes.
source :
http://www.aide-ubuntu.com/Convertir-des-fichiers-audio-MPC
(je ne fais pas cela pour m'approprier la méthode, mais pour sauvegarder éventuellement le contenu de ce lien.


Découper des mp3 (facile et puissant):
Il faut installer le paquet poc-streamer
mp3cut -o fichiercoupe001.mp3 -t 00:30:00+000-00:35:00+000 source.mp3
Cette ligne extrait un fichier 'fichiercoupe001.mp3' contenant 'source.mp3' commençant à 30 min et finissant à 35 min
Pour aller jusqu'à la fin :
mp3cut -o fichiercoupe002.mp3 -t 00:35:00+000-00:00:00+000 source.mp3


mysql (c'est pas spécifique à linux mais bon)
créer la table: textpatternmsql:
mysqladmin -u root -p create textpatternmsql
effacer la table: textppaternmsql:
mysqladmin -u root -p drop textpatternmsql

 

 

 

Samba:

 

Chemin du fichier de configuration de samba (smb.conf):

/etc/smb.conf  ou /etc/samba/smb.conf

redémarrer samba:

/etc/rc.d/init.d/smb restart

ou

/etc/init.d/samba restart

 

Ajouter un utilisateur samba:

ajouter préalablement l'utilisateur dans linux:

adduser

créer l'utilisateur samba:

smbpasswd -a LeCompte

 

Programme de configuration de samba en graphique: SWAT (console Web)

http://NomDuServeur:901       (s'authentifier en root)

 

 

 

Monter des lecteurs Samba:

 

Monter des lecteurs Samba au démarrage, c'est possible! mais encore faut-il avoir les droits.

Pour donner les droits aux utilisateurs:

# chmod u+s /usr/bin/smbmnt
# chmod u+s /usr/bin/smbumount
# chmod u+s /sbin/mount.cifs
# chmod u+s /sbin/umount.cifs

 

Ligne de commande (collable dans un script de démarrage) mour monter un lecteur samba:

mount.cifs //AMON/bolt /home/bolt/mnt/AMON/bolt/ -o username=NomUtilisateur%MotDePasse,file_mode=0755,dir_mode=0644,uid=1000,gid=1000,debug=0

 

 

BolT1024.

Partager cet article

Repost 0
Published by BolT - dans Informatique
commenter cet article

commentaires